par enfleurage

          L'enfleurage à froid, le plus ancien des procédés, est aujourd'hui presque totalement abandonné. Il était utilisé pour l'extraction de fleurs fragiles comme les fleurs d'oranger, le jasmin ou les tubéreuses.

          Les pétales, ramassés à la main, étaient déposés en fine couche sur une pellicule de graisse animale répandue sur une plaque de verre, appelée châssis.

          Toutes les 24 ou 48 heures (72 heures pour la tubéreuse), on enlevait minutieusement les pétales. On renouvelait plusieurs fois ces opérations, jusqu'à saturation des graisses. Cet enfleurage terminé, la pommade chargée d'odeur était raclée, puis lavée à l'esprit de vin pour obtenir des infusions.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site